Assistance et travail : journées d’étude des 23 et 24 mai 2013

Les 23 et 24 mai prochains, le programme de recherche « Histoire des populations vulnérables » , financé par l’Agence nationale de la recherche, s’achèvera par deux journées d’étude intitulées  « Assistance et travail – les frontières de la vulnérabilité sociale ».
Ces journées se tiendront à Sciences Po, 13 rue de l’Université, 75007 Paris (Salle du Conseil, 5e étage) de 9h30 à 17h00.

Programme détaillé :

Première journée (23 mai)

 9h30 – Introduction générale

 Première Partie : Savoirs sur la pauvreté et classification des pauvres. Les frontières théoriques de la pauvreté à l’épreuve de « l’admission aux secours » (modérateur : Patrice Bourdelais, sous réserve)

10h – Bernard Thomann (INALCO-Esopp) : « Désigner les pauvres : enquêtes sociales et politiques d’assistance dans le Japon impérial (1868-1945) ».

10h25 – Elodie Richard (CNRS-CRH/Esopp) : «  La classification des pauvres au XIXe siècle ».

11h – Lucia Katz (Université Paris I) : « Vulnérables et/ou délinquants ? La prise en charge des ‘personnes sans asile’ à Paris (1878-1910) ».

11h25 – Discussion.

 Deuxième Partie : « Reconnaissance » et « réparation » de l’invalidité de la révolution industrielle à la Grande Guerre (modérateur : Fabrice Cahen)

14h30 – Thomas Le Roux (CNRS-CRH & Maison Française d’Oxford) : « Accidentés du travail et vulnérabilité sociale au XIXe siècle ».

14h55 – Sylvain Bertschy (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : « La Grande Guerre, genèse d’un nouveau régime d’administration de l’infirmité ».

15h20 – Discussion.

 16h30 – Keynote : Steven King (University of Leicester) : « Community, disability and belonging in Britain 1800s-2000s ».

 

Deuxième journée (24 mai)

 Deuxième partie (suite) : « Reconnaissance » et « réparation » de l’invalidité de la révolution industrielle à la Grande guerre (modératrice : Marie Chessel)

9h15 – Judith Rainhorn (Université Lille-Nord de France, Valenciennes-Esopp) : « Controverses autour de l’identification de la vulnérabilité au travail : la nocivité de la céruse en question, XIXe-début XXe siècles ».

9h40 – Paul-André Rosental (Sciences Po-CEE/Esopp) : « Protection sociale et utilitarisme et dans les mines d’or du Transvaal et ailleurs ».

10h05 – Discussion.

 Troisième partie : Segmentation des populations vulnérables. Le droit et les politiques sociales (modérateurs : Marie Chessel et Yohann Aucante)

 11h15 – Romain Huret (Université Lyon 2) : « Single mothers, home slackers. Célibataires, politiques sociales et vulnérabilités familiales aux Etats-Unis (1890-1930) »

11h40 – Caroline Douki (Université Paris 8-IDHE/Esopp) : « Vulnérables ou ayant-droits ? Les critères d’âge et de sexe dans la politique italienne de protection des émigrants ».

12h05 – Discussion.

 14h15 – Mathilde Meheust (Université Paris 1) : « Vertus et utilité du travail dans les hospices de vieillards à Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle ».

14h40 – Christophe Capuano (Université Lyon 2-Esopp) : « Handicap et dépendance : la construction d’une segmentation en question ».

15h05 –  Discussion.

16h – 17h : Débat général et perspectives de publication.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *