Parution d’un dossier dans la revue des Annales

Le n° 2-2011 de la revue Annales présente un dossier spécial intitulé « Migrations, Exodes, Diasporas » dans lequel trois membres de l’ANR-Vulnérabilités présentent  les résultats de leurs enquêtes consacrées à l’histoire longue des populations vulnérables : Continuer la lecture de Parution d’un dossier dans la revue des Annales

Colloque international « Travail, Migrations, Souveraineté des États. Histoire sociale et relations internationales » – 26-27/5/2011

Les 26 et 27 mai dernier, Thomas Cayet et Paul-André Rosental, membres de l’ANR-Vulnérabilités, organisaient un colloque international intitulé « Travail, Migrations, Souveraineté des États. Histoire sociale et relations internationales ».

Le colloque portait sur la construction transnationale des politiques de migration Continuer la lecture de Colloque international « Travail, Migrations, Souveraineté des États. Histoire sociale et relations internationales » – 26-27/5/2011

« Les mots de la vulnérabilité », présentation au Forum du Centre de recherches historiques, 20/5/2011

Une nouvelle base de donnée intitulée « Les mots de la vulnérabilité » est en cours de construction dans le cadre de notre programme ANR est en cours de réalisation. Elle a pour objectif de dresser un état des publications sur la vulnérabilités de 1750 à 1914 parues en Continuer la lecture de « Les mots de la vulnérabilité », présentation au Forum du Centre de recherches historiques, 20/5/2011

« Enjeux et pratique de la protection des migrants et des indigènes au début du XXe siècle : perspectives comparées » – Séminaire ESOPP – 9/03/2011

Le 9 mars 2011, l’équipe ESOPP présentait  dans le cadre de l’ANR-Vulnérabilités une séance de séminaire intitulée « Enjeux et pratique de la protection des migrants et des indigènes au début du XXe siècle : perspectives comparées ». Organisée par Caroline Douki, la séance fut l’occasion d’entendre Paul-André Rosental, Emmanuelle Sibeud et Caroline Douki.

La séance se proposait de comparer et croiser les mouvements réformateurs qui se sont Continuer la lecture de « Enjeux et pratique de la protection des migrants et des indigènes au début du XXe siècle : perspectives comparées » – Séminaire ESOPP – 9/03/2011

« La transition des régimes d’assistance sociale après 1945 : perspectives comparées » – Séminaire ESOPP – 9/02/2011

Le 9 février 2011, l’équipe ESOPP présentait  dans le cadre de l’ANR-Vulnérabilités une séance de séminaire intitulée  « La transition des régimes d’assistance sociale après 1945 : perspectives comparées ».
Cette séance consacrée aux relations entre assistance et assurances sociales dans l’histoire contemporaine des systèmes de protection sociale était organisée autour d’interventions de Continuer la lecture de « La transition des régimes d’assistance sociale après 1945 : perspectives comparées » – Séminaire ESOPP – 9/02/2011

« Les personnes âgées face aux risques (pauvreté, isolement, dépendance) – Séminaire ESOPP – 12 janvier 2011

Le mercredi 12 janvier 2011, l’équipe ESOPP présentait  dans le cadre de l’ANR-Vulnérabilités une séance de séminaire intitulée « De l’Europe préindustrielle au monde contemporain, les personnes âgées face aux risques (pauvreté, isolement, dépendance), organisée par Christophe Capuano (CRH/EHESS).
Dans le cadre d’abord d’une histoire des pratiques, l’historienne moderniste Laurence Continuer la lecture de « Les personnes âgées face aux risques (pauvreté, isolement, dépendance) – Séminaire ESOPP – 12 janvier 2011

Journée d’étude « Assurance publique, assurances privées et invention des risques au XXe siècle » 9/6/2010

Le 9 juin 2010, l’équipe ESOPP organisait dans le cadre de l’ANR Vulnérabilité une journée d’étude intitulée « Assurance publique, assurances privées et invention des risques au XXe siècle ». Cette journée fut articulée autour de trois moments : Continuer la lecture de Journée d’étude « Assurance publique, assurances privées et invention des risques au XXe siècle » 9/6/2010

ANR-Vulnérabilités

Ce carnet de recherche présente les travaux et résultats scientifiques d’une vaste enquête collective consacrée à l’histoire de la définition et du traitement des populations vulnérables aux XIXe et XXe siècles. Financée par l’Agence nationale de la recherche, cette enquête s’appuie sur l’examen de diverses politiques sociales et sanitaires (les droits sociaux des migrants, la lutte contre la tuberculose et les maladies vénériennes, la vulnérabilité liée au genre, les politiques de logement, les risques sanitaires au travail etc.) avec pour objectif de parvenir à une approche globale, comparative et croisée du traitement de la vulnérabilité.
Outre la dimension comparative menée grâce aux divers pays étudiés, le projet reposera sur une forte dimension transnationale par l’étude des interactions entre les nations, qu’elles reposent sur des circulations d’idées et de projets, des réseaux internationaux, des dispositifs légaux, l’intégration à des organismes internationaux ou des constructions supranationales. Cette dimension transnationale est en effet un des traits fondamentaux du XXe siècle pour ce qui concerne la définition et les modalités de gestion des populations vulnérables.